EXERCICE : ENVIE D’ARRÊTER DE PENSER ?

Avez-vous déjà eu envie d’arrêter cette machine à penser que vous avez dans la tête ? Comme le dit si bien Eckhart Tolle, plus de 9 pensées sur 10 sont inutiles et répétitives. Elles tournent en boucle, parfois toute une vie. Et même s’il est vrai que certaines servent à quelque chose, nous en avons plusieurs dizaines de millier par jour ! Ce n’est pas pour rien que toute pratique de méditation commence par calmer le mental.

Et si plutôt que d’essayer d’arrêter de penser on essayait autre chose, autrement ? Je vous propose d’explorer cela ensemble à l’aide de quelques exercices simples qui pourraient bien mettre quelques grains de sables dans la machine….

Exercice 1 : Constater que vous pensez

Fermez les yeux et pensez à une allumette. Prenez votre temps.

C’est fait ?

Maintenant fermez les yeux et pensez à un bateau sur la mer.

C’est fait ?

Maintenant fermez les yeux à nouveau et pensez à un chat.

C’est fait ?

Bon. Maintenant, répondez à cette question : où est passé l’allumette ? Avez-vous fait quelque chose pour qu’elle parte ? Non ! Quel effort avez-vous fait pour qu’elle disparaisse ? Aucun… Et si en arrêtant de penser que l’on doit arrêter de penser, les pensées pouvaient enfin faire ce que finit par faire toute pensée, naturellement ? Et si le problème n’était pas de penser, mais de croire que l’on doit faire quelque chose avec nos pensées ?

Quand des pensées surgissent, plutôt que de lutter contre elles, contentez-vous donc de constater qu’elles sont présentes. Dites simplement : “Tiens, des pensées !” S’il y en a beaucoup : “Tiens, beaucoup de pensées !” Comme si vous étiez au bord d’une autoroute : “Tiens, des voitures !” ou “Tiens, beaucoup de voitures !” Le but est de passer du fait de penser au fait de constater que l’on pense. Parce qu’arrêter de penser demande beaucoup d’efforts, mais constater que l’on pense n’en demande aucun.

arreterdepenserdemandebeaucoupdefforts

Exercice 2 : Se forcer à penser

Imaginez votre cerveau comme une machine à penser. Cette machine se trouve là-haut, dans votre tête. Alors levez les yeux vers elle, et dites-lui : “OK, vas-y, pense !” Et observez ce qui se passe. Vous pourriez être surpris de constater que quand on s’oblige à penser, le système… s’arrête.

Parfois notre cerveau semble tourner à plein régime… sans raison. Cet exercice est particulièrement efficace dans ces moments pénibles où le système semble s’emballer et où l’on a l’impression de ne plus contrôler la machine.

Exercice 3 : Stop !

Expirez et videz complètement l’air qui se trouve dans vos poumons. Allez-y, videz tout, encore, encore, encore, et maintenant bloquez votre respiration et arrêtez de respirer pendant quelques secondes. Continuez à lire la suite sans respirer… encore… encore… encore… et maintenant essayez de penser à un problème que vous avez…

Vous aurez probablement constaté que quand l’air manque les pensées s’arrêtent. OK me direz-vous, mais je ne peux pas rester sans respirer tout le temps ! Vrai, mais avez-vous également constaté que quand vous avez inspiré il n’y a pas eu de pensées non plus ? Refaite-le si ce n’est pas le cas.

Donc : si vous videz complètement votre air et que vous bloquez votre respiration il n’y a plus de pensée. Si vous inspirez juste après en comptant par exemple jusque 5 ou 6 au rythme de 1 chiffre par seconde (adaptez si nécessaire) il n’y a pas de pensées non plus, et si vous expirez ensuite en comptant également jusque 5 ou 6 vous constaterez qu’il n’y a toujours pas plus de pensées.

Important

Même si ce genre d’exercice peut aider en cas de surcharge mentale, le but final n’est pas de ne plus penser mais de ne plus être l’esclave de ses pensées (Lire : Les 6 erreurs quand on médite). Donc utilisez ce genre d’exercice surtout pour prendre prendre conscience qu’un pensée n’a pas de pouvoir et qu’elle ne dépend finalement que de l’énergie que vous lui donnez. Vous avez un cerveau et celui-ci génère des pensées tout le temps. Alors plutôt que de jouer à essayer de ne plus penser, comprenez le mécanisme et observez-le. C’est comme cela que vous sortirez du jeu.


A lire également :

LES 7 ERREURS QUAND ON MÉDITE

Ce n'est pas pour rien que tous les enseignements de méditation invitent à ne pas s'engager sur une voie tout ...
Lire

UN CONSEIL QUAND TOUT VA TROP VITE

Parfois nous avons l'impression que tout bouge trop vite. En fait, c'est nous qui bougeons... Parfois c'est un ...
Lire

MÉDITATION 1 : CONCENTRATION

Certaines personnes semblent avoir tout pour être heureuses, mais ne le sont pas. D'autres vivent dans des conditions difficiles et ...
Lire
Partager :
Fermer le menu