HISTOIRE : LE PRIX DE LA LIBERTÉ

UN OISILLON qui était sorti de sa coquille depuis quelques jours vivait en sécurité dans son nid, bien à l’abri à plus de vingt mètres de haut dans un grand chêne. Il était nourri chaque jour par ses parents et se sentait en sécurité. La vue était magnifique, des collines au loin, et d’impressionnants couchers de soleil chaque soir.

Toute la journée il entendait le même avertissement de ses parents :

“Ne saute pas du nid, sinon tu vas mourir !”

Cette phrase hantait ses journées. Il y pensait tout le temps. Chaque fois qu’il bougeait, chaque fois qu’il s’approchait du bord, il entendait cette phrase :

“Ne saute pas du nid !”

Il grandit rapidement. Et en quelques semaines sa taille doubla. Se déplacer était plus facile, car il avait plus de force, mais en même temps plus dangereux parce qu’il s’approchait de plus en plus souvent du bord.

“Ne saute pas du nid !”

Heureusement cette phrase était bien ancrée dans sa tête et il prenait bien garde de se la rappeler tout le temps. C’était sa garantie de survie, et ses parents lui rappelaient régulièrement, comme pour s’assurer que même quand ils étaient partis chercher à manger il la respecterait.

“Ne saute pas du nid !”

Plus il grandissait, plus il sentait en lui une soif de liberté. La nature l’appelait, sa nature. Une sorte d’élan intérieur à partir découvrir le monde, comme ses parents, à explorer la vie. Cet élan devenait de plus en plus fort au fur et à mesure que le temps passait.

Ses parents décidèrent de lui apprendre à voler. Ils lui montrèrent comment agiter un aile, puis l’autre. Au fil des jours il se mit à faire des mouvements de plus en plus larges. Il était désordonné, mais il apprenait vite. Ce n’était pas très agréable et très souvent dès qu’il ouvrait ses deux ailes il prenait tellement de place qu’il dépassait du nid…

“Ne saute pas du nid !”

Il ne comprenait pas pourquoi c’était si difficile. Cela lui demandait un effort extraordinaire pour faire ce que ses parents semblaient faire naturellement. Il se demandait s’il était normal et s’il y arriverait un jour. Mais cet élan de vie qu’il sentait en lui devenait de plus en plus pressant, et le poussait à continuer.

Un matin, après un orage, un magnifique arc-en-ciel apparu sur l’horizon. Sa mère s’approcha et lui dit :

“Ce que tu apprends n’est pas quelque chose de nouveau. C’est ta vraie nature. Voler est ta vraie nature. Ce n’est pas quelque chose que tu dois faire entrer en toi, c’est quelque chose que tu dois laisser sortir. C’est toi, c’est ce que tu es, tu es un oiseau.”

Il ne comprenait pas ce que signifiait “Voler est ta vraie nature”, mais il avait confiance…

Il continuait à évoluer. Mais il réalisa que quand il bougeait, avec ses deux ailes déployées, il faisait parfois de petits bonds, et se fit peur plusieurs fois ! Ses parents lui rappelaient alors :

“Ne saute pas du nid !”

Oui, il avait bien compris cette leçon, quoi qu’il se passe surtout ne pas sauter du nid, sinon il allait mourir. Autant il avait du mal à comprendre tout le reste, autant ça il l’avait bien enregistré…

Les jours passèrent et ses mouvements devinrent de plus en plus coordonnés. Ses ailes devenaient fortes, et quand son corps se soulevait, il était bien droit et équilibré.

Il bougeait facilement, maîtrisait totalement ses mouvements, et se sentait sûr de lui. Il n’avait plus qu’à bien faire attention à une seule chose, mais peut-être la plus importante de toutes :

“Ne saute pas du nid !”

Un jour ses parents décidèrent qu’il était prêt…

C’était un matin ensoleillé. Il avait plu la veille et la brume montait doucement sur la praire au pied de l’arbre. Ils lui demandèrent s’il voulait vraiment vivre libre, partir explorer le monde, se nourrir quand il voulait de ce qu’il voulait et être heureux.

“Oui, répondit l’oiseau, c’est ce que je veux. J’ai bien écouté tout ce que vous m’avez dit, surtout de ne pas sauter du nid. Et grâce à vous je me sens prêt aujourd’hui à être libre et heureux.”

Ils lui demandèrent de se lever et d’ouvrir ses ailes autant qu’il pouvait.

“Voilà, dit l’oiseau, maintenant dites-moi ce qu’il me reste à faire pour être heureux… !”

Et ses parents lui répondirent :

“Saute du nid…”

D’autres histoires inspirantes…

Partager :