LE PIÈGE DU MOMENT PRÉSENT

Nous sommes en permanence occupés à penser au passé et au futur. Et si vous avez déjà pratiqué ce genre d’exercice, vous avez probablement compris que vivre le moment présent est une expérience qui peut changer votre vie. Mais la vraie question n’est pas de vivre ou non le moment présent, elle est de savoir pourquoi vous voulez vivre le moment présent !

templesangkor2015

Si vous vous sentez mal, beaucoup d’enseignants en bien-être vous diront de revenir à “ici et maintenant”. Pourquoi ? Parce que ici et maintenant, il n’y a pas de problème… C’est le message principal du célèbre Eckhart Tolle, par exemple. Et il suffit d’écouter son message ou un de ses CDs audio pour comprendre la puissance et la justesse de celui-ci.

Alors pourquoi cet article ? Si vous vous sentez mal, et que vous essayez de revenir à l’instant présent, c’est qu’il y a un mouvement. Un chemin entre un “pas ici” et un “ici”. Mais d’où partez-vous ? Et où allez-vous ? “Ici et maintenant” me répondrez-vous. Vraiment ? Comment faites-vous pour ne pas être ici ? Il n’y a rien d’autre que le présent, et c’est toujours là où vous êtes. Le passé n’existe plus, le futur n’existe pas encore.

La notion de “revenir” n’a donc aucun sens. Elle est créée par le mental. Mais qui a l’impression de ne pas être ici ? Le mental aussi. En faisant la lumière sur cette construction complexe, on réalise que ce qui crée le problème et ce qui essaie de le résoudre sont la même chose.

Pourquoi revenir à l’instant présent ?

Si vous vous sentez mal, comment est votre instant présent ? Est-il agréable ou désagréable ? Mais alors, si vous revenez à l’instant présent et que vous vous sentez mieux, qu’est devenu votre instant présent ? Il a changé ! Souvent, l’exercice de revenir à l’instant présent ne consiste donc pas à vivre ici et maintenant, mais à changer ici et maintenant. Pourquoi ? Parce que nous refusons ici et maintenant. L’exercice de revenir au moment présent se transforme alors en une autre méthode pour ne plus ressentir ce fameux “moment présent”. Là se trouve le piège.

“Si quand vous vous sentez mal vous revenez à l’instant présent pour vous sentir mieux, alors que votre instant présent c’est que vous vous sentez mal, cela signifie que vous fuyez l’instant présent. Quand vous vous sentez mal, maintenant, c’est ça votre instant présent. D’accord vous n’avez pas envie de cet instant présent là, mais depuis combien de temps le fuyez-vous et avec quels résultats ?” PhiD

Est-ce pour cela que cette idée de vivre ici et maintenant n’est pas juste ? Non, bien sûr. Mais vivre le moment présent est notre état naturel, pas un exercice à pratiquer pour ne pas vivre la réalité. Est-ce pour cela qu’il ne faut plus pratiquer cet exercice ? Non, bien sûr ! La question n’est pas de le faire ou pas, mais du pourquoi on le fait, dans quel but, et comment.

Comment distinguer ce qui va vous aider à vivre cet instant présent et ce qui est uniquement un rejet de ce qui se passe ? L’instant présent, c’est ce qui se passe, maintenant. Si ce qui se passe maintenant c’est que vous vous sentez mal, c’est ça votre “instant présent”. Quand vous vous sentez mal, plutôt que d’essayer de revenir au moment présent pour vous sentir mieux, observer ce moment. Comment est-il ? Comment est-ce de se sentir mal ? Que sentez-vous… vraiment… ? Êtes-vous capable de vivre cela, à fond ? De vous laisser envahir par ces sensations, jusqu’à en réaliser la véritable nature ? Essayez, et vous sentirez très vite que quand on arrête de rejeter l’instant présent, il change… tout seul. C’est la différence entre une tentative de vous sentir bien et une ouverture à ce qui se passe.

“Il y a une différence entre la démarche de revenir dans le moment présent et celle de prendre conscience que l’on y a toujours été. Dans la première, on bouge. Dans la deuxième, on prend conscience que l’on n’a jamais bougé. La première alimente le mouvement du mental, la deuxième pointe directement vers l’absolue immobilité de l’Être.” PhiD

Le moment présent est donc parfait. Mais s’il est un endroit, il n’est certainement pas un endroit où aller, il est l’endroit où vous êtes. Entraînez-vous à prendre conscience de ce fait et évitez les aller-retours qui ne sont qu’un jeu du mental. Vous n’avez jamais été autre part que maintenant, vous n’irez jamais autre part que maintenant, vous n’avez jamais été autre chose que maintenant.

Précisions concernant cette question pendant la séance de méditation du 22 août 2016 :

Partager :
Fermer le menu